Vous êtes ici : Accueil > Disciplines > Langues et Cultures de l’Antiquité (latin/grec) > Pourquoi choisir l’option latin ?
Publié : 29 mai 2017

Pourquoi choisir l’option latin ?

Le deuxième trimestre s’achève et l’année scolaire prochaine se profile à l’horizon, avec pour les sixièmes le choix éventuel d’une langue ancienne, le latin. Cet enseignement de complément s’étend sur trois ans, de la cinquième à la troisième, au rythme d’une heure hebdomadaire en cinquième puis deux en quatrième et troisième.

Pourquoi faire du latin ?
Cette année, votre enfant a étudié, en cours de français, un certain nombre de textes fondateurs, dont la plupart sont issus de l’antiquité gréco-romaine. Le choix de l’option se justifie ainsi par sa dimension culturelle : avoir accès à des œuvres qui ont contribué à la richesse de notre identité contemporaine et satisfaire le goût des élèves pour les mythes antiques.

L’enfant sera également plus sensible au sens des mots, par l’étude de l’étymologie, non seulement dans sa langue, mais également dans d’autres langues vivantes. Ainsi, du latin “ nox, noctis ” pourra-t-il déduire, selon les langues vivantes qu’il aura choisies au collège, les mots “ night ” en anglais, “ Nacht ” en allemand, “ notte ” en italien, “ noche ” en espagnol ; il comprendra alors le terme de “ noctambule ” ou “ nocturne ” en français.

De même, l’étude la langue latine permet aux élèves de revenir sur des notions grammaticales de base, en particulier sur la notion de fonction (sujet, COD, COS, CC...). Ainsi, il leur est possible de consolider ce qui a été abordé en cours de français.

Le latin permet aussi d‘éduquer à la citoyenneté, en apprenant aux élèves ce que notre démocratie doit à son ancêtre, la République instituée à Rome au IV-V° siècle avant notre ère, qui donna le droit de vote donc de s’exprimer à ses citoyens.

Le latin est en outre pris en compte pour l’obtention du DIPLÔME NATIONAL DU BREVET : des points supplémentaires sont accordés aux candidats ayant suivi un enseignement de complément selon le niveau qu’ils ont acquis à la fin du cycle 4 au regard des objectifs d’apprentissage de cet enseignement :

10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints
20 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont dépassés.

Certes votre enfant ne viendra pas faire du latin pendant trois ans, dans le seul but d’obtenir un à dix points de plus dans son total de points de contrôle continu de Brevet, mais en plus des inestimables acquisitions de vocabulaire, de grammaire, de civilisation que le latin apporte, votre enfant verra son travail reconnu et récompensé.

Les professeurs de lettres classiques, M. Christian Frébault et Mme Cécile Bourdarias, assurent au cours du troisième trimestre, une heure d’initiation dans les classes de sixième, afin de se présenter à eux et de leur donner un aperçu d’un cours de latin.

A qui le latin s’adresse-t-il ?
Le latin touche les élèves qui montrent de l’intérêt pour l’Antiquité et les langues. Ce n’est en aucun cas une discipline élitiste : pour devenir un bon latiniste, il suffit d’apprendre régulièrement ses leçons et écouter en classe, comme dans toute autre matière.
Évidemment, si un élève est en grande difficulté en sixième, il lui sera déconseillé de choisir le latin, qui s’avèrera pour lui une surcharge horaire. Le professeur principal ou l’enseignant de français peuvent guider l’élève dans son choix.

Pour tout renseignement plus précis, vous pouvez prendre contact avec M. Frébault ou Mme Bourdarias.